EXARCHAT ORTHODOXE DU CANADA / ПРАВОСЛАВНИЙ УКРАЇНСЬКИЙ ЕКЗАРХАТ КАНАДИ

His Eminence, Archbishop Volodymir

Ukrainian Orthodox Archdiocese

Of Western Europe and Canada

Eparchy of St. Julius

ПРАВОСЛАВНИЙ УКАЇНСЬКИЙ ЕКЗАРХАТ КАНАДИ

STEMMA METROPOLIA SAN GIULIO E CLASSE

EXARCHAT ORTHODOXE DU CANADA / ПРАВОСЛАВНИЙ ЕКЗАРКАТ КАНАДИ

Український православний монастир Покрови Богородиці

ДІАСПОРА УКРАЇНСЬКОЇ ПРАВОСЛАВНОЇ ЦЕРКВИ:

УКРАЇНСЬКА ПРАВОСЛАВНА АРХІЄПАРХІЯ ЗАХІДНОЇ ЄВРОПИ ТА КАНАДИ

 

OСТРІВ СВЯТИЙ ЮЛІЙ ЄПАРХІЯ

Διασπορά : Ουκρανική Ορθόδοξη Αρχιεπισκοπή Δυτικής Ευρώπης και Καναδά

Diaspora: Ukranian Orthodox Archdiocese of Western Europe and Canada – extablished in 1993 by Patriarch Volodymir of Kiev

Diaspora : Archidiocèse Orthodoxe Ukrainien d’Europe occidentale et du Canada – Établi en 1993 par Sa Sainteté le Patriarche de Kiev et toute la Rus Ukrainienne Kyr Volodymir

ARCHEPARCHIE UKRAINIENNE ORTHODOXE  D’EUROPE OCCIDENTALE ET DU CANADA

Synode éparchial fondé en décembre 1993 par Sa Sainteté le Patriarche Volodymir Romaniuk

DIOCÈSE DE L’ÎLE DE SAINT JULES

Diocèse fondé en novembre 1995 par Sa Sainteté le Patriarche Filarete denisenko

Il y a près de 30 ans, en décembre 1993, Sa Sainteté le Patriarche Volodymir Romaniuk créait le Saint-Synode de l’Église orthodoxe ukrainienne d’Europe occidentale et du Canada, constituée en Métropole autonome, qui était et est toujours au service de la diaspora ukrainienne. Il y a confusion entre le “Synode de Milan” et l’Archidiocèse orthodoxe ukrainien d’Europe de l’Ouest et du Canada, mais, après le 20 février 1997 ce sont 2 réalités complètement différentes. En effet, le Synode de Milan et d’Aquilée a été créé par le Métropolite de Milan (ancien Métropolite d’Europe occidentale et du Canada.), après l’interruption de ses relations canoniques avec le patriarcat de Kiev le 20 février 1997, alors que l’Archidiocèse orthodoxe  ukrainien d’Europe occidentale et du Canada, a, quant à lui, à continué à survivre sans interruption à partir de 1993 (décembre) avec ses 2 évêques restés vivants et appartenant canoniquement à la Métropole Autonome (Preuve en est le fait de l’existence de la correspondance canonique poursuivie en 1997 et 1998 entre le Patriarcat et les deux évêques) : Métropolite Vassilij d’Ostie et Métropolite Volodymir de Sant Jules. Maintenant, ce synode compte 9 évêques et plusieurs paroisses et monastères en Europe et au Canada et est au service de la diaspora. Le Patriarcat de Kiev (lorsqu’il existait encore, puisqu’il a été légalement dissous canoniquement en décembre 2018), a fermé en 1997 les relations avec le seul Métropolite de Milan, mais n’a dissous le Synode occidental que sur la base de l’indissolubilité de la valeur canonique du Tomos, il est ainsi resté actif et dans la plénitude de ses pouvoirs pour légiférer sur les questions ecclésiastiques. En tous cas, les Sacrés Canons ne s’expriment pas sur la possibilité pour une Église Mère de retirer un Tomos d’autonomie ou d’autocéphalie (cela ne s’est d’ailleurs jamais produit dans l’histoire de l’Église). Selon les lois canoniques, lorsqu’un Métropolite est exclu du Saint-Synode (il est dans le droit du patriarche de le faire si le métropolite ne tient pas compte du contenu du Tomos), la présidence passe au supérieur hiérarchique au sein du Synode (c’est-à-dire au Métropolite Basilio), tandis que l’ancien Métropolite Evlogij, perd tout droit d’élire et de consacrer des évêques au nom de l’Église. Par conséquent, ce droit passa aux évêques restants, c’est-à-dire à Vladyka Basilio (aujourd’hui décédé) et à Son Éminence le Métropolite Volodymir de San Giulio (Saint Jules). Cela dit, aucun Synode de Milan ou Métropole d’Aquilée ou Synode d’Aquilée ne pourra jamais remplacer le Synode établi par le Patriarche Volodymir et le droit de ses évêques jamais excommuniés ou excardinés de la Métropole Autonome d’Europe occidentale et du Canada. L’original du Saint Tomos a été remis au métropolite de Milan le 14 mars 1994 parce qu’il représentait le Saint-Synode. Dès le 20 février 1997, le métropolite de Milan aurait dû remettre ce document synodal entre les mains du synode, mais il ne l’a pas fait et il l’a conservé comme s’il s’agissait d’un document personnel. Ainsi, le Saint-Synode de l’Église orthodoxe autonome ukrainienne  d’Europe occidentale et du Canada est en possession de la sa copie de l’original, alors que le document est désormais entre les mains du ou des évêques de la Métropole d’Aquilée (il semble que dans cette Métropole, après la mort du métropolite Evlogy, il ne reste qu’un seul évêque en possession du Tomos original de notre Église orthodoxe).
N’ayant jamais été canoniquement dissous, l’Archidiocèse orthodoxe ukrainien d’Europe occidentale et du Canada est aujourd’hui plus vivant que jamais grâce à la protection de la Mère de Dieu et aux prières du patriarche Volodymyr Romaniuk, du métropolite Vasily (décédé le 19 décembre 2021) et du Métropolite Volodymir de San Giulio, qui, avec la pleine approbation du métropolite Basilio, reste le seul membre restant de l’ancien Saint-Synode du Patriarche Volodymyr Romaniuk et de son premier hiérarque. Le fait que le Métropolite Basilio et le Métropolite Volodymir n’aient jamais été condamnés et que le Saint-Synode ne soit pas venu  et n’ait pas pu être dissous canoniquement, est une grâce de Dieu et une ironie du sort. Tout cela a permis à la diaspora occidentale de l’Église orthodoxe ukrainienne de survivre. L’Église orthodoxe ukrainienne de la diaspora vit dans l’Archidiocèse d’Europe occidentale et du Canada, avec ses éparchies, monastères et paroisses.
Le Patriarcat œcuménique a fourni l’autocéphalie à l’Église orthodoxe en Ukraine et a maintenu des attitudes douteuses envers la diaspora. L’Archidiocèse orthodoxe ukrainien d’Europe occidentale et du Canada ne veut pas juger les buts de la Grande Église, le Patriarcat œcuménique, mais le fait est que le Patriarcat œcuménique ne s’est jamais exprimé sur les évêques (Vasily et Volodymyr), même si ce dernier a tenté de communiquer avec la Grande Église. Canoniquement, l’Église ukrainienne Autonome  d’Europe occidentale et du Canada continue d’offrir son service dans la foi orthodoxe suite au mandat du Saint Patriarche de Kiev Volodymyr Romaniuk. Les 9 évêques qui composent actuellement le Saint-Synode de la Métropole autonome d’Europe occidentale et du Canada – 1993 Patriarcat de Kiev, ont tous été consacrés dans la lignée apostolique de l’Église Russe à l’étranger ou des mains du Métropolite Basilio et du Métropolite Volodymyr (qu’ils ont également consacré le Métropolite Michel de Korsun, valablement accepté par le Patriarcat œcuménique comme l’un des Métropolites de l’Église orthodoxe d’Ukraine présidé par Sa Béatitude Épiphane, Métropolite de Kiev et de toute l’Ukraine) et des mains des métropolites qui ont consacré ce dernier. Le Saint-Synode précise qu’il n’y a aucune parenté entre les consécrations de la Métropole autonome  d’Europe occidentale et du Canada avec la lignée apostolique issue du patriarche Filarete, anathématisé par le plérome orthodoxe le 23 février 1997 et toujours considéré comme controversé aujourd’hui.

 

fb_20160923_15_02_27_saved_picture

Monastère Stavropegial de la Protection de la Mère de Dieu

Archimandrite Cyrille du Monastère de la Protection de la Mère de Dieu

Hiéro-Archidiacre Denis (Marier)

Diacre Anthony Mansour

Pere  Nicolas